Décoration
Publié le - 506 v. -

Les techniques d'assèchement pour l'étanchéité de votre maison : les limites

Chaque méthode pour permettre l'étanchéité de la maison a ses contraintes. En effet, les effets de certains matériaux et l'intervention sur la maçonnerie sont sources de nombreuses controverses.

La technique d'assèchement : la mise en place d'une barrière mécanique longue et onéreuse

Ce moyen d'intervention est efficace mais il coûte cher. Le travail consiste à alterner sciage du mur et remplissage au mortier hydrofuge ou insertion de la feuille étanche par longueur successive d'environ 80 cm. Ce qui est une méthode inadaptée aux murs très épais ainsi que pour les maçonneries constituées d'éléments creux ou instables.

La barrière chimique

Bien que sa mise en œuvre est plus facile, le travail doit être confié à un professionnel (une entreprise hautement qualifiée par exemple). Ceci parce qu'il présente quand même des risques inconsidérés : le produit d'injection doit être bien choisi, la viscosité et la vitesse de polymérisation doivent être adéquates avec la structure capillaire des murs sans oublier la quantité de produits injectés, sa durée et sa pression et l’exécution des forages qui sont tous aussi déterminants. Le séchage dure 6 à 24 mois avant la remise en état du mur. Par ailleurs, les clients doivent être informés de la toxicité de quelques composants.

Les failles des procédés électro-osmotiques

Pour ce faire, il faut percer les murs pour les électrodes. Ensuite, il est indispensable de cacher les prises de terre. Jusque là ça va mais le plus préoccupant c'est que 50 à 60 volts de tension est nécessaire pour générer un mouvement suffisant alors que l’électro-osmose ne peut même pas dépasser 4 volts avec ou sans batterie additionnelle. Autre problème aussi c'est qu'il serait fort probable que le dispositif osmotique se désactive par manque d'humidité après l’assèchement du mur.

En conclusion, les techniques de dessèchement représentent des failles qui font toujours l'objet d'un débat. Cependant, les chercheurs ont testé si le traitement des remontées capillaires est réellement efficace ou non et on peut dire que les résultats ont été plutôt positifs.

Laissez votre commentaire à propos de cet article